Ça commence par quoi un entrepreneur ?

Mis à jour : juin 27


Il y a quelques jours, après un dernier aller-retour au siège de Rivalis pour rendre mon PC, je me suis donc levé officiellement non plus salarié mais "entrepreneur".


Pour ceux qui n'ont pas eu le temps de lire l'article, ou si l'algo de Facebook ou LinkedIn vous en a privé, voici le lien ou j'explique pourquoi j'ai choisi de (re)devenir entrepreneur.


Quand je me suis levé ce matin-là, je me suis dit que le passage administratif du statut de salarié vers celui d'entrepreneur était donc désormais réglé.

Je me suis également fait une autre remarque : la phase pleine d'enthousiasme du "j'ai une idée je crois que ça peut faire un truc cool" date (déjà) de quasi 6 mois. Et la période d'euphorie où on parle de son idée à pleins de gens qui vous encouragent et font des retours positifs est elle aussi désormais majoritairement derrière moi.


Tout cela pour arriver à bien me mettre dans la tête que désormais la priorité, c'est FAIRE.

La fameuse "exécution" sans quoi l'idée n'est rien...qu'une bonne idée.

Et pour exécuter, et donc créer la plateforme de micro-consulting en visio que j'ai en tête, bah il faut, il faut, il faut faire quoi au juste ?


En essayant de répondre à cette question, j'ai vraiment re(pris) la mesure de toutes les différentes missions qui incombent à un entrepreneur.

Et il y en a un paquet en fait :)


Les premiers trucs à faire en vracs


J'ai commencé à me noter en vrac tout ce que je pense devoir faire pour "exécuter" mon projet, histoire d'essayer de m'organiser un peu.


Il faudrait notamment je pense :


Créer une structure juridique

=> euh non pas tout de suite des frais, ça peut attendre un peu. Mais faut quand même commencer à prendre quelques contacts, ca prend du temps l'administratif.


Trouver un nom

=> J'en ai mis un dans mes maquettes de présentation quand j'en ai parlé à mes amis : ocyto. Personne m'a dit que mon nom était pourri, je vais le garder et pas perdre de temps là-dessus pour le moment.


Créer un logo

=> Pour les besoins de ma maquette de départ j'ai également acheté un dessin de cerveau sur Dreamstime et je l'ai mis au-dessus du nom. Ça me plaît bien et ça fait le job pour le moment, ou reviendra dessus plus tard si besoin.


Trouver un (bon) dev

=> Ah oui, ça si je veux développer une plateforme je vais en avoir vite besoin. À moins que je fasse une grosse remise à niveau de mes dev skills restés à l'HTML PHP de 2002 ? Faut que je réfléchisse à ce point.


Faire un cahier des charges

=> Avec tous les retours que j'ai eu de la part des gens a qui j'ai soumis mon projet, j'ai bien isolé le fonctionnement qu'ils attendent a priori d'un tel service. J'ai également noté leurs freins et leurs peurs. J'ai toute la matière pour faire un beau cahier des charges pour expliquer à un dev comment ça va marcher. Mais pour l'instant elle est en vrac dans un Google Doc. Faut que je l'organise. Je pourrai même faire quelques écrans pour que ce soit vraiment clair. Oula, ça par contre ça va prendre du temps je crois.


Trouver des sous

=> Bah oui, s'il me faut un dev, il va me falloir des sous pour le payer a priori. Donc les deux sont liés. À moins que je trouve un dev gratos ? Bon, il me faudra dans tous les cas des sous pour faire un peu de com et payer quelques frais. Je le mets dans ma to-do.


Faire un business plan

=> Oui, dès qu'on parle sous, ça m'a fait tilt. Comment je n'y ai pas pensé plus tôt, après 3 années à baigner dans la méthode Rivalis au centre de laquelle se situe le prévisionnel. Clair, il va falloir un prévisionnel, ça m'obligera à me reposer certaines questions de manière plus précise. Bon par contre pour faire plus "startup", je vais l'appeler Business Plan mon prévi.


Identifier les menaces et les risques

=> L'opportunité et le marché je les ai bien isolés et mis en avant dans mon Google Docs. Par contre il faudrait que je me prenne un peu de temps pour isoler les risques potentiels ou les menaces, et surtout voir comment je peux les anticiper.


Établir une stratégie marketing

=> Bon ça normalement je maîtrise, ça ne m'inquiète pas trop. Néanmoins il faut que je passe un peu de temps là-dessus, au moins pour écrire les grandes lignes de ce que je veux faire, du discours que veux raconter, des outils que je veux utiliser.


Une "Road Map" dans mon Asana


Vu le nombre de truc à faire que je me suis noté ci-dessus et les incertitudes qu'ils contiennent, ça me semblait être quasi inutile de faire un planning précis avec des dates pour chacunes des tâches ci dessus. .


Pour m'organiser ma to-do sur Asana, j'ai donc décidé finalement de me limiter à 2 choses :

  1. définir des grands jalons mais sans mettre de date

  2. identifier les tâches précises à faire à très court terme, avec des dates par contre


Mes grands jalons (pour commencer)

  • Résumer l'idée - OK

  • Tester l'idée - OK

  • Construire le projet - En cours

  • Trouver les ressources nécessaires (temps, argent, dev)

  • Développer un MVP

  • Générer 100 premières visio

  • Générer 2 000 visio

  • Analyser mes kp'is et construire la suite

....et si tout v bien

  • Trouver les ressources nécessaires en plus

  • Développer une V1 - To do

  • Générer 1 million de visio

  • Générer 10 millions de visio

....et si tout va toujours bien, bah on verra :)


Mes tâches pour les prochains jours

  • Faire un business plan

  • Rédiger un cahier des charges + écrans

  • Rédiger un doc sur l'ADN que je souhaite mettre derrière ocyto.

Je vais d'ailleurs commencer tout de suite par ça, l'ADN, les valeurs, le pourquoi d'ocyto (start with why !). Ca me paraît important d'en poser une première vision dans un doc. Histoire de pouvoir m'y référer en cas de décision à prendre.

Ça fera sans aucun doute un beau sujet de mon projet article d'ailleurs.

Hop j'y vais.


biere.jpg

Ce contenu vous a été utile ? 

Vous pouvez vous inscrire à ma newsletter pour être sûr de n'en rater aucun
et/ou m'encourager en me payant une bière virtuelle ici.