Solidarité Restaurateurs Alsace, quasi 10000 membres en 3 jours

Mis à jour : juin 27


Ca fait quelque temps que je voulais me poser pour débriefer du lancement du groupe Facebook, Solidarité Restaurateurs Alsace.

Je fais ce petit débrief maintenant car je pense que c'est malheureusement aussi le bon moment pour remettre un petit coup de projecteur sur le groupe.


Voici donc l'histoire de cette chouette initiative solidaire dont je suis fier d'être à l'origine.


A quelques jours des élections municipales, le jeudi 12 mars 2020, Emmanuel Macron annonce à la TV tout un tas de mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus, dont la fermeture dès le 15 mars de tous les restaurants de France et les commerces non essentiels.

J'ai d'abord eu du mal à réaliser, car cette annonce avait quelque chose d'irréelle. Mais très vite j'ai lu les premiers articles qui anticipaient l'impact désastreux que cette mesure allait avoir sur les restaurateurs. J'ai aussi de suite pensé à l'immense gâchis de marchandise que ça allait provoquer, au moment même où les Français se ruaient tous. Et comme je travaillais encore à l'époque chez Rivalis dans l'accompagnement des entrepreneurs (et notamment des restaurateurs via Cauchemar en Cuisine), je n'arrêtais pas de me dire qu'il y avait sûrement moyen de faire quelque chose.


J'ai d'abord pensé à monter un site e-commerce pour permettre aux restaurateurs de vendre en ligne. Mais ça me paraissait trop compliqué. Le plus important étant d'essayer de proposer un début de solution simple et rapide aux restaurateurs. Car on était déjà samedi et les restaurants fermaient ce soir. Dans la soirée de samedi j'ai donc mis en place la solution qui me semblait la plus simple : un groupe Facebook que j'ai appelé Solidarité Restaurateurs.

La règle du jeu était simple : les restaurateurs pouvaient y poster la liste de ses invendus et organiser avec les gens qui commentent leur récupération, gratuitement ou non.


Dans la foulée, le samedi soir puis le dimanche matin, j'ai invité mes amis, tagué mes contacts restaurateurs, partagé sur mes réseaux. En gros j'ai jeté une bouée à la mer, en espérant que les courants lui soient favorables.

Je me rappellerai toujours de cette journée du dimanche 16 mars, jour des élections municipales. J'étais au bureau de vote de Kolbsheim avec mes futurs collègues de notre nouvelle équipe municipale. Mon téléphone n'a pas arrêté de vibrer et de m'envoyer des notifications du type "XXX a rejoint le groupe Solidarité Restaurateurs. Vers 10h le groupe comptait 100 premiers membres. Puis ça n'a plus arrêté : 3000 le dimanche soir, 9000 le lundi soir.


Et dès lundi, les premiers restaurateurs ont pu poster leurs invendus sur le groupe. Et à chaque fois ils ont trouvé preneurs.


A partir de là, une vraie chaîne de solidarité digitale s'est mise en place autour et pour les restaurateurs.

Une fois le problème des invendus réglé, le groupe a en effet servi à des centaines de restaurateurs à promouvoir leurs offres de vente à emporter et à trouver des clients qui leur achètent leurs plats. Il a également permis à de nombreux restaurateurs de rentrer en contact avec les équipes des hôpitaux pour leur livrer des repas gratuits.


Ce projet m'a apporté des énormes shoots de bonheur à chaque fois que je voyais passer les posts de remerciements des restaurateurs pour l'engouement et le soutien qu'ils trouvaient.


J'ai donc essayé de me poser pour comprendre ce qui avait fait que cette initiative avait fonctionné :


Je pense que le premier bon ingrédient a été le timing. L'annonce inattendue ayant créé un sentiment d'urgence. Le groupe est sorti pile au bon moment.


Le second ingrédient a été pour moi la simplicité d'usage. Un groupe facebook où il faut poster ou commenter, tout le monde sait faire, il n'y avait donc aucune barrière technique à l'entrée.


Le troisième ingrédient je pense c'est la réponse à un besoin. Le groupe a répondu à deux besoins en simultanée : écouler des invendus d'un côté, s'entraider de l'autre.


Après je pense qu'il y a aussi eu

  • un brin de chance : un de mes contacts facebook a fait un super relais au groupement des restaurateurs du bas-rhin

  • une coloration écologie (anti-gaspi) dans l'air du temps

  • une perception bon plan qui a attiré aussi les familles qui en avait besoin

  • une rapide mobilisation des médias locaux qui ont relayé l'initiative

En tout cas ce projet m'a réellement donné le sentiment super agréable d'avoir été utile à quelque chose. Et même si ça a pris du temps (pas la création, la modération et l'animation), je ne regrette pas un instant de l'avoir passé ce temps. Surtout quand je reçois ce type de messages :

N'hésitez pas à rejoindre le groupe en cliquant ici. Et continuons à soutenir nos restaurateurs et nos commençants, ils vont en avoir besoin.

biere.jpg

Ce contenu vous a été utile ? 

Vous pouvez vous inscrire à ma newsletter pour être sûr de n'en rater aucun
et/ou m'encourager en me payant une bière virtuelle ici.