Ils ont gazé mon village



Germaine, 89 ans, est devenu un peu le symbole de cette résistance citoyenne qui tente comme elle peut de sauver ce petit bout de planète qu'on essaye une fois de plus de massacrer. Comme si tous les signaux d'alarmes tirés ces derniers temps n'avaient absolument aucune prise face aux colossaux enjeux financiers de projets comme le GCO (Grand Contournement de Strasbourg). 

Je ne vais pas me lancer dans un long article ici,  mais plutôt vous donner quelques liens qui vous éclaireront, je l'espère,  sur ce qui se passe actuellement dans mon village. Je parle volontairement de vous éclairer, car je pense que qand on prend le temps de comprendre et lire ce dossier, on ne peut qu'y être opposé,  tellement il ne résout aucun problème de bouchons ou de pollution à Strasbourg bien au contraire.  => Le résumé rapide de l'évacuation de la ZAD (pour le complet c'est ici) => La colère du Maire de Kolbsheim gazé sur sa commune  => Un appel à l'aide de José Bové => Une tribune Syndicat des Avocats de France  => L'avis plein de sagesse et tristesse de Germaine => Des enfants et élus côte à côte sur cette photo => Une tribune récente d'explication du collectif GCOnonmerci => Les alternatives proposées depuis le début Alors je sais bien qu'en tant que résident de Kolbsheim je suis pas 100% objectif, même si étant par chance du bon côté du village, le GCO ne va pas tant m'impacter que ca. Mais franchement quand on s'intéresse au sujet de plus près on ne peut pas laisser faire. On peut vraiment pas. En attendant les recours juridiques, une nouvelle manifestation est prévue demain à Kolbsheim. Vous êtes tous les bienvenus.


Et bien sûr si vous venez dans mon beau village, faites signe, on se prendra un café ou une bonne bière au (encore) au calme sur ma terrasse. 

biere.jpg

Ce contenu vous a été utile ? 

Vous pouvez vous inscrire à ma newsletter pour être sûr de n'en rater aucun
et/ou m'encourager en me payant une bière virtuelle ici.